Dedans…

Hier, nous sommes rentrés en début de soirée de notre week-end à la montagne. Décharger la voiture, doucher les petits, les faire dîner, les coucher. Et puis, Olivier est parti bricoler dans la salle de bains, et moi, j’ai écrit un article sur ce blog pour vous donner des nouvelles de Joséphine et sa tribu.

Ça n’a pas été tout seul, car Joséphine ne voulait pas dormir. Elle était nerveuse, elle toussait, ne semblait pas bien. Donc je me suis plutôt occupée d’elle.

J’ai quand même pu terminer l’article, mais vous ne l’avez pas reçu. C’est normal. Parce qu’au moment de cliquer sur « publier », je me suis dit : « non. C’est pas ça. »

Ça n’était pas un article « juste ». Il ne correspondait pas à ce que nous avions vraiment vécu peut-être, et en tout cas pas du tout à l’état d’esprit dans lequel j’étais moi-même hier soir.

Je suis donc allée me coucher en me disant que je l’enverrai ce matin.

Et entre les deux, s’est passée… la nuit… Une nuit d’anthologie. On n’a pas fermé l’œil. Joséphine toussait, dé-saturait, on a appelé l’HAD, qui nous a dit de mettre de l’oxygène, mais comme le cardiologue n’en veut pas de l’oxygène, on a cherché d’autres solutions, bref… Le jour a fini par se lever…

Ce matin, nous avions déjà rdv chez le chirurgien et l’anesthésiste à l’hôpital. Il a fallu rajouter à cela la pédiatre pour qu’elle évalue la nature et la gravité de l’encombrement de Joséphine, et le kiné respi pour la dégager.

Résultat des courses : l’encombrement n’est pas grave grave. On surveille la température et on remet kiné respi tous les jours, plusieurs fois par jour si besoin. Et on avance avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête : l’encombrement doit disparaître avant dimanche. Le moindre foyer infectieux quelque part et ils n’opèrent pas… Tic tac tic tac…

On a eu une autre douche un peu froide ce matin : le chirurgien. Nous avions jusque-là dans l’idée que cette opération était plus simple que la précédente. En fait, non. L’opération elle-même est techniquement plus compliquée (il nous a bien expliqué et montré tous les détails). Ce sont les suites de l’opération qui normalement sont plus simples. Le « normalement » s’appliquant aux enfants chez qui la cardiopathie n’est pas associée à d’autres complications bien sûr.

Bon. Voilà. Au point où on en était, l’anesthésiste (celui qui vous étale la liste de tout ce qui peut mal tourner au cours de l’opération) est passé comme une lettre à la poste. D’ailleurs elle a fait simple : « c’est comme la dernière fois« . Elle n’est pas re-rentrée dans tous les détails. Ouf. Merci docteur…

Nous voici donc plongés un peu plus vite qu’espéré dans l’opération, nous aurions aimé pouvoir garder une vie normale jusqu’à samedi soir. Après, c’est déjà bien d’avoir tenu jusque-là. On a vraiment profité de ces semaines et de ces week-ends qui viennent de passer. Sereins, dans l’instant présent, à profiter de la famille, des enfants. Ça aurait pu être bien pire.

Cette semaine va être compliquée. Mais les journées vont passer les unes après les autres comme toujours. Et on va vite se retrouver à dimanche. Et là, on verra…

J’espère que je ne vous casse pas trop les pieds avec mes états-d’âme en ce début de semaine ; d’un autre côté, si vous suivez ce blog, c’est pour avoir des « vraies » nouvelles de Joséphine et sa tribu, vivre un peu cette grande aventure au plus près avec nous.

Si c’était toujours simple et facile, il n’y aurait pas de blog du tout. Bin oui…

Allez, deux petits clins d’œil pour finir : Joséphine a trouvé l’issue de secours de sa poussette ce week-end ! Et rencontré Nour, sa jumelle née deux semaines avant elle, à 1 000km d’ici, en Belgique !

6 commentaires sur “Dedans…

  1. Bravo à Joséphine pour sa combativité…bravo aux parents pour leur AMOUR qui, j’en suis sûr, leurs sera rendu plus tard ! Bien amicalement. Philippe AYMARD.

    J’aime

  2. Vous êtes des combattants les amis. Merci pour ces nouvelles de votre vrai quotidien. Même si nous ne sommes pas à vos côtés physiquement nous vous faisons d’énormes poutoux. Le Circus

    Aimé par 1 personne

  3. Il pleut aujourd’hui 😪 mais demain il fera SOLEIL ! Allez, allez, on y croit, on ne lâche rien. D’ailleurs personne ne lâche rien, hein ? la famille, les amis, les inconnus du blog , personne ne lâche, d’accord ?

    Aimé par 1 personne

  4. Allez petite Josephine ! Tu as une famille formidable, des parents EXTRAORDINAIRES !!! On te souhaite d’être en forme pour la semaine prochaine ,
    On t’envoie plein de douceur et plein de bisous à toute la tribu
    Agnès et Patrick

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s