Opération ? Et non !

Vous êtes surpris ? Oui, et nous aussi… Pourtant, nous ne devrions pas l’être, relisez donc cet article. Dans lequel j’expliquais que Joséphine était la reine des surprises.

Depuis, il y en a eu quelques unes, notamment beaucoup de très bonnes, puis la dernière en date qui consistait à attraper un virus en juin quand on n’a rien eu de tout l’hiver, et donc aujourd’hui, quand tout le monde pense que ça y’est, elle va se faire opérer, et bien hop ! Surprise ! En fait, NON !

Nous sommes entrés hier matin, tous les examens étaient ok, tous les voyants au vert. Ce matin, on prépare tout pour partir au bloc vers midi. Impeccable. A partir de 11h, on commence à attendre et regarder un peu la montre. Puis midi. Puis toc toc, on frappe à la porte. AH ! Ça y’est !!!

C’est en effet le Dr Metton, le chirurgien. Mais pour nous dire que ce ne sera pas aujourd’hui ! Il n’y a pas de place en réa, un enfant qui devait remonter et qui ne peut pas finalement.

AAARRRRGGGG ! C’est pas vrai !!!

Alors heureusement, la vie est très bien faite. Car nous étions déconfits, tristes, désemparés, déçus, tout ce que vous voulez. Et puis… La logistique a repris le dessus ! AH ! La logistique… Heureusement qu’elle est là celle-là !

Et donc, Joséphine était à jeun depuis 5h du matin. J’ai bien sûr jeté sa tubulure puisque nous n’en avions plus besoin. Bien sûr, bien sûr. Or, les tubulures de cardio ne sont pas compatibles avec la sonde de l’HFME. Bien sûr ! Donc comment faire manger Joséphine ? On a essayé de lui donner un biberon, et elle a pris 10ml, pas mal ! Encourageant pour la suite ! Et puis, je n’ai plus rien à la maison non plus donc comment la faire manger ce soir, et puis, on n’a pas le siège auto, et puis, et puis, et puis…

Donc on est en train de régler les problèmes les uns après les autres pour pouvoir faire face à ce énième imprévu, switcher de l’organisatin « hôpital pendant un mois » à l’organisation « retour à la maison pour une durée indeterminée« . (Ce qui soit dit en passant est plus facile que de switcher de l’état-d’esprit « opération » à l’état-d’esprit « bin non ! »).

C’est lourd. Franchement, c’est lourd… Très très lourd…

Et là, je coupe l’herbe sous le pied à ceux qui ont lu mon livre et auraient envie de me dire : « Bin c’est l’destin, ma bonne dame ! On l’accepte et puis c’est tout ! » Je vous réponds d’avance qu’il y a d’un côté les mots dont on peut remplir des pages et des pages, et de l’autre, la vraie vie, et ça n’est pas toujours facile de remplir sa vraie vie avec les mots qu’on écrit dans les pages. D’ailleurs, je l’ai dit aussi. Premier paragraphe du chapitre 7. Relisez 🙂 🙂 🙂

Maintenant, ce qu’il va falloir remplir, ce sont les jours à venir… Olivier il termine chez Sopra demain et commence chez Cegid lundi. Il va être bien bien bien occupé ! Les enfants ils ont encore école, pas vraiment de différence pour eux. Et moi par contre ? Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire… Bon. Je vais trouver… Celui qui me répond : « les carreaux ? », je le raye du blog ! 🙂

En tout cas un IMMMEEEENNNSSSEEEE merci à tous pour vos messages de soutien et vos pensées pour Joséphine. C’est sans doute grâce à vous tous que nous sommes arrivés si sereins devant cette échéance. Et encore grâce à vous tous que nous allons contourner dans la joie et la bonne humeur cet énième surprise. Joséphine va très bien, elle commence même à babiller, je vous enverrai une vidéo. Les autres vont très bien aussi.

Alors… Demain, il fera jour. Et en avant !

7 commentaires sur “Opération ? Et non !

  1. C’est vraiment pas de chance! Mais le tour de Joséphine va venir, c’est sûr! Bon courage à vous tous sans oublier les grands-parents. Bises de charliendins qui vous suivent assidûment.
    Francine et François

    Aimé par 1 personne

  2. Zut de zut de zut de zut ! On s’était préparés, et tout et tout …. tout ce vous avez gagné, mère et fille, c’est presque 2 jours en zone fraiche car climatisée. Allez, on va s’organiser, c’est qu’une question de planning. Une pensée pour cet enfant qui n’a pu quitter la réa, ses parents aussi doivent avoir besoin de pensées positives ..

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, des enfants qui vont bien là-bas, et des parents contents d’y être, c’est sûr, il n’y en a pas ! On est en train de re-remplir le tapis d’eau pour tenir Mlle au frais quelques jours de plus ! 🙂

      J’aime

  3. J’ai bien pensé à toi, Joséphine.
    Je t’ai encouragée en pensée « Tiens le coup, cocotte, tiens le coup ».
    Partie remise, OK.
    Pareil pour tes parents ( et aussi tes grands-parents, comme je suis grand-mère je suis plus sensibilisée).
    Allez, tenez le coup, ça finira bien !
    Bisous ma belle.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s