Quarantaine. Jour 15

I. Bilan médical

RAS point de vue santé, par contre la journée a été assez pénible, en particulier avec les 2 grandes qui n’avaient pas beaucoup de travail et pas du tout envie de s’occuper à part sur des écrans… Ca donne, vous savez, ces ados qui traînent la patte de long en large dans le salon, les épaules voûtées (pas par la charge, non ! mais par la paresse de les tenir droites…), et les soupirs… AH ! Les soupirs !!! Si la sous-occupation par l’école dois durer plusieurs jours, on trouvera quelque chose pour compenser. Je ne suis pas très inquiète. 🙂

II. La chorale : le tuto

Ce soir, cédant à la pression de nombre d’entre vous, je me lance… Voici l’explication détaillée de comment nous faisons pour tenir notre chorale tous les soirs à 18 h sans quitter nos appartements… Pour ceux que les détails n’intéressent pas, vous avez le résultat en bas de page.

I. L’appel : à 17 h 58, Aurore sonne le rappel avec la trompette. Toujours le même morceau, que vous pouvez écouter ici, et qu’elle joue sur les deux faces de notre appartement pour que tout Villeurbanne entende.

II. Le rendez-vous : devant l’ordinateur. Et c’est là que ça devient un peu technique, je vais essayer d’être claire…

Nous utilisons, grâce à notre voisin Guillaume, l’application Discord, dont vous voyez ici l’interface.

Le tchat permet d’écrire en direct, ce qui aide bien notamment quand on ne s’entend plus.

Le salon c’est, comme chez vous, l’endroit où tout se passe… 🙂

III. Dans le salon : la chorale !

Bien entendu, le son passe par les micros de chaque personne présente dans le salon. En l’occurrence, nous sommes 5 familles à participer à la chorale. Or, quand plus de deux personnes chantent en même temps, le logiciel coupe les micros et on n’entend plus rien ou en tout cas pas plus de deux personnes. Vous vous dites donc : « tu parles d’une chorale ! »

Alors, laissez moi vous expliquer comment nous avons fait, à partir de là, pour faire une VRAIE chorale !

C’est très simple. Une toute petite astuce technique : la famille dont c’est le tour de mener la danse, laisse son micro ouvert. Et c’est la seule, avec la famille de Guillaume qui accompagne à la guitare. Tous les autres se mettent en « muet », et chantent chez eux en se calant sur la guitare et la famille qui mène.

IV. Comment savoir à quel moment être en muet ou pas ?

Là aussi, c’est très simple ! Nous avons chaque semaine un répertoire de 6 chansons : 1 par famille qui change chaque semaine, et 1 qu’on garde en fil rouge, Bella Ciao.

Nous chantons les chansons dans l’ordre des familles dans le salon. Exemple : les Semay avaient choisi semaine dernière Les lacs du Conemara. Nous sommes 5ème dans la liste des noms écrits dans le salon. Les lacs du Conemara est donc la cinquième chanson chantée par la chorale. Jusque-là, vous me suivez ?

Ensuite, la famille qui a choisi la chanson, est celle qui commence à chanter. Pour poursuivre avec le même exemple, quand nous arrivons à la cinquième chanson, tout le monde sait que ce sont les Semay qui vont donner le départ : « Terre brûlée aux vents des landes de pierres etc… »

Ils vont chanter le premier couplet, jusqu’à « C’est le décor du Connemara », puis ils vont se mettre en « muet », et c’est la famille suivante, en l’occurrence « 7ème » (parce qu’ils habitent au 7ème étage !) qui prend la parole pour enchaîner avec le refrain : « Au printemps suivant le ciel irlandais était en paix etc…« .

Et voilà ! Vous savez tout maintenant !!! Vous voyez ? C’est très simple !

V. Petite démonstration en image… justement avec Les lacs du Connemara.

VI. Et pour terminer, à 18 h 30, Aurore fait de nouveau sonner la trompette à travers tout Villeurbanne, toujours avec le même morceau. Qui n’est pas un « Au revoir », mais un « à demain ! »

J’espère que cette petite immersion dans notre plus beau moment de chaque journée depuis le 1er jour du confinement vous aura fait sourire… Ca n’enlève rien à ce qui se passe dehors, certes. Mais c’est un rayon de soleil qui nous fait penser à autre chose 30 minutes chaque jour. Si ce rayon peut se diffuser jusque chez vous, et bien c’est encore mieux !

III. La Lumière…

… ne s’arrêtera jamais de briller. Jamais.

« On dit que la vie, c’est une folie, Et que la folie, ça se danse… »

14 commentaires sur “Quarantaine. Jour 15

  1. Génial ! Ahhh ! Si seulement j’étais à Villeurbanne ! Ma voix se mèlerait aux vôtres ! Si si ! (pas de panique, les villeurbannais, j’ai bien noté le mode « muet » !). D’autant que le soleil se lève aujourd’hui dans un ciel serein, ne gâchons rien ! Bonne journée à vous tous. Les grandes, je vous envoie un casse-tête à résoudre, envoyé par Aude, pas tante Aude, l’autre, que vous ne connaissez pas. Style : quel est ce titre de film (il y en a 60 comme ça ) 1. ☕ 💎💎💎 / 2. 🔕 🐑 🐑 🐑 .. Évidemment vous auriez préféré des titres de chansons, mais … Eléonore, demande aux grandes de t’apprendre à lire l’heure, tu pourras donner le top départ du soir pour la chorale (5-10-15, 20-25-30 !). Je vous embrasse très fort (Louis aussi dans ses montagnes)

    Aimé par 1 personne

    1. On sera heureux de chanter tous ensemble « pour de vrai » quand tout ça sera fini, mais en attendant, on se régale de ce petit moment qu’on attend toute la journée 🙂 Bonne journée à vous Yvette !

      J’aime

  2. Alors je dis Bravo à la chorale SEMAY GIRLS…….!!!!!
    Il me semble vous avoir entendu chanter depuis chez moi hier soir…..
    Continuez à nous donner cette « joie de vivre »……..Y a de la joie, bonjour, bonjour les Hirondelles..!!!!

    Des Byzes à toutes des Byzkipik bien sur . Eric

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Eric ! Mais ça n’est pas la chorale « Semay », c’est la chorale « de l’immeuble », je transmets donc tes félicitations ! 🙂 Ah oui tiens, pour la semaine prochaine, pourquoi pas « y’a d’la joie », bonne idée !

      J’aime

  3. Génial ! C’est tout simplement génial !
    Les choristes sont au taquet chez les Semay ! L’enthousiasme, la joie, l’entrain… tous les ingrédients sont là pour une ambiance réussie !
    Même la petite Joséphine est de la partie et … de toute évidence, elle s’y sent bien !
    Merci encore les Semay pour ce goût de miel, cette douceur et cette fringale de vie que vous nous apportez en pénétrant dans nos demeures.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Gina, bon, pour vous qui chantez si bien, ça doit être un peu dur à entendre, mais enfin… Quand on sortira de là, on fera une vraie grande belle chorale tous ensemble, et là… Ce sera BEAU BEAU BEAU ! 🙂

      J’aime

  4. Super !!ça y est vous avez contracté le virus .. du chant !!!!merci pour ce partage et bravo pour votre chorale , une demie heure de lâcher prise ! Quelle joie vous nous transmettez !
    Bises affectueuses
    Agnès H

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s