Fin d’année, fin d’époque pour la tribu…

Chers amis,

Je vous écris d’Essert-la-Pierre, où nous sommes arrivés dimanche soir pour passer une bonne partie des vacances, et où Joséphine vient de faire ses tout premiers pas sur les skis. C’était aujourd’hui, appréciez l’allure !

Mais avant de basculer sur l’année prochaine, je voulais surtout partager avec vous une étape importante qui vient de se terminer pour la tribu : nous allons désormais vivre à Villeurbanne avec la place qui correspond au nombre de personnes que nous sommes dans l’appartement.

En effet, nous avons emménagé il y a 10 ans bientôt. À l’époque, Louis arrivait tout juste dans notre vie, nous ne savions pas qu’Eléonore allait suivre, et encore moins Joséphine. L’appartement tel que vous l’avez connu pouvait aller à peu près pour 5 (en se serrant un peu déjà…), pour 6, il fallait serrer beaucoup, et alors pour 7… non, vraiment, même en serrant beaucoup beaucoup beaucoup, ça ne tenait pas !

La chambre-bureau-salon-buanderie-entrepôt. Un concept…

Cet automne, nous nous sommes donc agrandis. Quand ils vont rentrer de vacances le 2 janvier, les enfants dormiront chacun dans leur chambre et luxe absolu, nous aurons deux cabinets de toilette !!!
« Comment ça ? Vous n’en aviez qu’un ?!? »
« Eh oui… » 🙂

Cette étape ne s’est pas franchie toute seule : nous sommes dans les travaux depuis la Toussaint. Et je tenais à partager avec vous ma traversée de cette épreuve, car oui, ça a été pour moi une véritable épreuve.

  1. Ma limite
    Moi qui ne veut jamais la voir, cette fois-ci, elle s’est imposée et elle l’a emporté ! Comment ? En coupant mes journées à 14h… Voilà… Je me levais le matin, je faisais ce que j’avais à faire jusqu’à midi, puis je m’occupais des petits jusqu’à 14h, et là… rideau. Plus rien. La panne sèche. Les yeux qui ne tenaient plus ouverts, comme à 23h le soir, sauf qu’il n’était que le début de l’après-midi…
  2. Conséquence
    J’ai dû renoncer. Renoncer à l’illusion de pouvoir tout faire. Accepter que les choses soient imparfaites, les projets pas ficelés comme j’avais prévu, comme j’aurais aimé, qu’ils le soient. J’ai dû même faire faux bond à des personnes qui comptaient sur moi, sans toujours trouver l’énergie de prévenir à temps !!! L’horreur…
  3. Et alors ?
    L’ai-je accepté ? Pour être honnête, non… Non, pas du tout. Je sors de là plus lucide peut-être, mais toujours pas résignée…
    Résignée à quoi ? À ce que la Terre tourne sans moi… La vie fait tout ce qu’elle peut pour me le faire comprendre, et je l’ai bien compris, oui, ça, même avant la naissance de Joséphine, je l’avais parfaitement compris. Mais le vivre, non. Je ne sais pas, ça résiste, c’est toujours là… La peur de la mort, sans doute. D’une certaine forme de mort. Une mort, elle, mal comprise.
  4. Leçons sur l’épuisement
    J’ai bien observé ce qui se passait, et je crois avoir appris deux choses sur l’épuisement, que je partage avec vous (ça peut servir…).
    La première, c’est que le but lui-même est une source d’énergie, quand la nôtre s’est tarie. En l’occurrence, la perspective de savoir ma famille bientôt installée « correctement » m’a permis de continuer alors que mon corps ne pouvait plus.
    La deuxième, c’est l’échéance. Pouvoir se dire : « Il faut tenir jusqu’à la fin de l’année », ça permet de tenir, justement. On s’accroche à l’échéance comme à une bouée de sauvetage, et elle nous sauve…
  5. Leçon sur mon mari
    Vous aurez remarqué que je ne parlais que de moi. Oui, car Olivier n’a pas vécu cette période de la même façon. Il a tenu, lui. Fatigué, mais pas épuisé. Il a assuré, au boulot, à la maison, auprès des uns, des autres, et les travaux en plus…
    Il doit bien avoir une limite, comme tout le monde, mais ce qu’on sait d’elle, c’est qu’elle se trouve encore au-delà !

Alors, me direz-vous, comment vous en êtes-vous sortis ? Eh bien, grâce aux grands-parents ! Tous les quatre ont senti que sur ce coup-là, on n’allait jamais y arriver. Ils sont venus à la rescousse. Grâce à eux, nous terminons l’année effectivement sortis des travaux et bien installés. MERCI !

Maintenant, la prochaine grande étape, la prochaine fois que nous ferons des travaux, ce sera pour installer nos enfants dans leur propre nid… Çà fait tout drôle…

Et Noël dans tout ça ?

Un article étonnant en cette veille de Noël ? Je ne sais pas. Je le crois de circonstance au contraire. Noël, c’est la cristallisation de la chaleur et du froid, de la lumière et de l’obscurité, des joies et des peines. Noël nous fait ressentir l’unité essentielle sous-jacente à tout ce que notre raison oppose de manière artificielle. Ce soir, demain, la solitude et la peine des uns seront au cœur de la fête et de la joie des autres comme les joies et les peines de chacun ne feront plus qu’un l’espace de ce moment suspendu. Noël, c’est la Vérité. C’est la Vie.

18 commentaires sur “Fin d’année, fin d’époque pour la tribu…

  1. il faut un certain courage et une bonne dose de lucidité pour être capable de s’analyser et d’analyser la situation décrite ! chapeau bas Lorène ! je vous envoie les meilleurs pensées, les plus positives pour vous soutenir dans vos démarches physiques et morales…je pense souvent à vous et à toute la petite famille. J’espère que vous vous sentirez bien dans ce nouvel appartement et que les enfants profiteront de leur « chez soi ». Félicitations aussi aux grands parents. Je vous embrasse tous et vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.MThé

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Lorene de nous faire partager votre vie plus que laborieuse. Bravo à toute la famille. Vous nous donnez de beaux témoignages. Pensons à vous en union de prières. Très joyeux Noël. Il y a 2000 ans Marie n’avait même pas de logement. C’est incroyable quand on réalise. Bonne fin d’année. Avec toute notre amitié. Mady

    Aimé par 1 personne

  3. Belle lucidité et analyse de ses émotions !! Et de pouvoir les exprimer ! Émouvant témoignage Lorène !!!

    Bonne installation dans votre nouvel appartement et
    Bravo à Josephine pour ses premières sensations à ski !!

    Profitez bien de la montagne !!!

    Très joyeuses fêtes de noël à toute la tribu !!!

    ( Exprimer ses émotions, c’est comme d’enlever les nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs. ~ Tanya Sénécal )

    Aimé par 1 personne

  4. Merci chère Lorène de nous partager « à cœur ouvert » tes joies et tes peines; tes doutes et tes espoirs..!!!
    Comme cela fait du bien de partager ce que l’on ressent…crois moi j’en sais quelque chose en ce moment.

    Vous nous donnez à tous une belle leçon de vie….mais pas n’importe quelle vie..!!!!
    Une vie pleine de joie et d’amour entre vous tous…c’est cela votre force……et l’amour , le vrai Amour qui nous vient de « quelque soit le nom qu’on lui donne »……nous apporte cette force qui nous permet d’avancer , à pas de géants ou à pas de fourmis…..vers les autres.

    Allez j’arrête mon bavardage et vous souhaite une belle et douce fête de Noël.

    Profitez bien de celles et ceux qui vous aimez….c’est cela le plus important.

    Plein de byz à toute la tribu….des byzkipik toujours bien sur.

    Eric

    Aimé par 1 personne

  5. Notre petit soldat LORENE a faillit toucher le fond ,mais ce petit soldat croit à la vie , à l’amour , au partage , à la famille , et quelle famille mon Dieu…. la famille de L’ESPOIR , et de L’ENTRAIDE. Je suis très heureuse que vos travaux soient terminés, que les enfants aient chacun leur chambre. Joséphine sur les skis c’est merveilleux.Passer un beau Noël avec toute la famille.Je vous embrasse. Joycelyne

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Lorène
    Cela fait toujours chaud au cœur d’avoir de vos nouvelles. Merci de nous confier vos Joies et quelle Joie de voir Joséphine sur des skis et vos découragements qui viennent toucher vos limites en interpellant les nôtres.
    Mais la Vie dans votre tribu, prend toujours le dessus, l’envie d’avancer de vous dépasser vous permet de réaliser de belles choses et d’installer chacun dans son petit espace pour bien vivre tous ensemble.
    Prenez soin de vous Lorène en ce temps de fête ou il fait bon d’être entourée des siens. Profitez bien de ces beaux paysages et de quelques jours de repos au grand air. Je vous souhaite à tous un joyeux Noël rempli de Paix.
    Sandrine de l’aumônerie du GHE

    Aimé par 1 personne

  7. Courage Lorène la nuit de Noël est celle de tous les miracles…je te souhaite de souffler un peu l’année prochaine, d’avoir des idées positives dans un nouveau cadre confortable où chacun aura sa place et pourra vivre à l’aise en faisant de doux rêves.
    Bonne et douce nuit pour tous et bises à chacun.
    Arlette.

    Aimé par 1 personne

  8. Tout ça paraît incroyable : Josephine sur des ski! Que des bonnes nouvelles , tous ces travaux pour que les enfants soient bien. Un gros bisou à toute la famille et spécial à la jeune skieuse . Joyeuses fêtes

    Margarita de Sainte Lorette

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s